Perturbations, Evolution, Virulence (PEV)

Interactions hôte-parasite-environnement : une vision intégrative pour comprendre les dynamiques et les effets des perturbations environnementales naturelles ou anthropiques.

L’écologie et l’évolution des interactions hôte-parasite conduisent à une grande diversité d’histoires naturelles d’infections. Nous étudions ces interactions hôte-parasite et l’impact des perturbations environnementales associées, avec une approche multiple:

  1. moléculaire/cellulaire : par quels mécanismes les parasites manipulent le flux et la précision du transfert d’informations biologiques intra-hôte, élargissant ainsi la diversité phénotypique ? Quelles implications en termes de pathogénicité ?
  2. individu/populations: l’étude des communautés et des perturbations associées, qu’elles soient environnementales (cycles hydrologiques…) ou anthropiques (urbanisation, échanges commerciaux, pratiques agro-pastorales, politiques de santé publique), permet d’avoir une vision intégrative de la transmission et des risques d’infection.

Le suivi des réponses d’un système aux perturbations permet souvent de mieux le comprendre. La prévision des conséquences des changements environnementaux/anthropiques est également une attente sociétale majeure, tant en termes d’écologie de la conservation (épidémies, espèces envahissantes), que de santé publique (vaccination, traitements,…) ou de santé vétérinaire (remplacement des races traditionnelles).

équipes de recherches

membres permanents

Mots-clés

Évolution, écologie, santé, virulence, résistance, tolérance, perturbations, infections multiples, microbiote

Objectifs principaux

Nos travaux reposent sur la complémentarité des modèles biologiques (plasmides, virus, bactéries, macroparasites, vecteurs) mais également des méthodes utilisées. Nous combinons en effet des approches mathématiques de modélisation et analyse computationnelle en épidémiologie, phylogénomique et évolution de la virulence ; des approches empiriques, observationnelles et interventionnelles en écologie et génétique des populations et communautés; des approches expérimentales et mécanistiques en biologie moléculaire et cellulaire ; ainsi que des analyses bio-informatiques de grands jeux de données observationnelles ou expérimentales.

Implantations des équipes PEV

 

Collaborateurs

 

  • Afrique du Sud
  • Allemagne
  • Argentine
  • Burkina-Faso
  • Cameroun
  • Cuba
  • Espagne
  • Etats-Unis
  • Sénégal
  • Vietnam